LE BONHEUR DES CHATS
Le Site Des Chats Parisiens Heureux

J'aime la laine !

Les réponses de Sandrine à vos questions:

24/ En mon absence, comment mon chat se comportera-t-il?

C'est une question qu'on me pose souvent, dans le cadre de mon service de Garde à Domicile.

Dans 90% des cas, voilà comment se passe la toute première fois: Minou entend les clés dans la serrure, accourt (parfois miaule derrière la porte), et d'un seul coup se rend compte, stupéfait, que ce n'est pas son humain adoré qui enfin vient le délivrer de son ennui mais une inconnue (ou presque)!!! A ce moment, 50% des chats rebroussent chemin vite fait bien fait. Les 50% restants, plus téméraires, soit attendent, immobiles, soit osent s'avancer et très civilement m'accueillir: par des frottements, miaous, ronrons...

La suite: dans l'immense majorité des cas, dès la première visite, nous sommes devenus copains ou quasiment. En effet, même les plus anxieux finissent en général par se montrer, et ce, dès la première fois: ils m'entendent m'occuper de leurs petites affaires (vaisselle, nourriture, litière), cela à quelque chose de rassurant, et puis ils s'habituent de loin à ma voix, à m'observer en coin, et puis ils viennent sentir mon sac, ma veste que je laisse volontairement accessibles.

Par la suite, la relation ne cesse de s'améliorer. Par ailleurs, un facteur important entre en jeu: la solitude. La plupart des chats dont je m'occupe ne me quitte pas d'une semelle (ou d'un coussinet!). Ils sont tellement heureux de me voir arriver; ils savent que je suis complètement à leur service, que lorsque je suis là, ce n'est que du temps pour eux. Ils me considèrent à mon avis plus comme une congénère que comme un humain. D'ailleurs, avec certains, j'ai appris à anticiper les attaques: me sentant bientôt prête à partir, certains se jetaient sur moi, comme ils l'auraient fait avec un compagnon-chat pour l'inciter à poursuivre le jeu. J'ai tout une technique désormais pour que la frustration soit au minimum, quand je dois m'en aller...

Enfin, une relation, ça se construit. Pour que la confiance s'établisse, il faut du temps. Pour qu'une véritable complicité se crée, il faut une intimité. Cela est vrai pour les humains comme pour les chats. D'autre part, il y a autant de différences chez les chats que chez les humains: certains sont introvertis, d'autres exubérants, certains ont besoin de beaucoup plus de temps que d'autres pour entrer en relation, etc, et tout cela trouve le plus souvent son origine dans la petite enfance et les relations sociales construites ultérieurement.

Enfin, quels que soient les chats que je garde, ils ne sont bien évidemment avec moi jamais autant en confiance qu'avec les humains dont ils partagent la vie. C'est d'ailleurs pourquoi, en ce qui concerne le toilettage, la plupart des minous expriment leurs limites. Tel chat, se faisant brosser et peigner 10mn par jour par son maître sans aucun problème, refusera cette relation très intime avec moi, manifestant son désaccord par un crachat, voire par un grondement sourd de plus en plus soutenu, signifiant: Je te préviens; ou tu arrêtes, ou ça va mal se passer pour toi!


Accueil / Services à votre domicile / Conseils, Infos / Arts / Liens /
Bienvenue ! / La presse en parle / Questions-Réponses / Nous Contacter